Yvan Mayeur, mon ami, je salue ton engagement depuis 20 ans

Yvan Mayeur, mon ami, je salue ton engagement depuis 20 ans

Cher tous,

Depuis jeudi passé, j'ai mal. J'ai mal car je déplore cet acharnement, cette vindicte sur mon ami. Cela m'attriste.

Yvan Mayeur était mon collègue et reste toujours mon ami.


Nous militons ensemble depuis des décennies et sommes devenus conseillers communaux à la Ville de Bruxelles, en 1995.


Yvan a abattu un travail considérable en 20 ans que beaucoup reconnaissent et bien d’autres jalousent, il a accompli des réalisations dont peu d’élus bruxellois peuvent se targuer.

Pour en citer quelques-unes :
- loi de 1995 contre le révisionnisme et le négationnisme ;

- création et amélioration de la gestion financière du réseau des hôpitaux publics bruxellois, en maintenant le double objectif de qualité des soins et d’accessibilité pour TOUS ;

- extension de l’aide médicale urgente aux soins ambulatoires pour l’Hôpital Saint-Pierre ;

- création du Centre d'entreprises "Les Ateliers des Tanneurs" qui a pour vocation le développement économique et social local par l’hébergement, le lancement et le soutien d’activités économiques de jeunes entreprises à Bruxelles ;

- de nombreuses propositions de loi afin de contrer la gestion spéculative débridée des entreprises et de réserver à celles qui le méritent vraiment les aides de l’Etat ;

- modernisation du CPAS de la Ville de Bruxelles tout en le redressant dans sa gestion. La loi de 1976 a considérablement élargi le rôle des CPAS et Yvan Mayeur a imprimé cette vision dans les faits créant un outil qui rencontre les problèmes concrets des gens comme le surendettement, la santé, le logement et l’emploi et qui fait la fierté de Bruxelles. ;

- création de maisons de repos et de soin et de milliers de logements à caractère social ou moyens via les Plans Logements de la Ville de Bruxelles ;

- fondation du Samu Social qui tente d’offrir une solution d’urgence pour les sans-abri ;

- plusieurs grands projets innovants pour la Ville de Bruxelles.


Son engagement a toujours été voué à la défense de la dignité humaine, de l’égalité pour tous, de la justice sociale et de la solidarité quel que soit le statut ou la nationalité des personnes. En tant que Député fédéral, Président du CPAS de Bruxelles, puis Bourgmestre de la Ville, il a toujours fait du combat contre la pauvreté et toutes les formes d’exclusion sociale l’essence de son travail.

Je tenais à saluer ses 20 ans de carrière politique.

Il serait regrettable que ce qui demeure une erreur et une faute éthique importante masque les réalisations et avancées permises par l’homme politique et de conviction qu’il est. Je pense que le recul et le temps lui rendront justice sur ce point.

Je souligne, pour ceux qui en douteraient, que je ne cautionne aucunement les écarts. J’attends le rapport de la commission d’enquête parlementaire qui fera la lumière nécessaire sur tous les détails de cette affaire.

Vive la république, vive la France (c’est pour rire).

Vidéos

Actualités

Bonjour à tous,   Comme prévu, Divercity, la fête multiculturelle, était baignée dans la bonne ambiance et, bonne nouvelle, nous avons fait plein de...