Smart City, clap première !

Smart City, clap première !

Fin mars, la Ville de Bruxelles lançait un premier appel à projet « Bruxelles, ville intelligente ». Parmi les nombreuses sollicitations reçues, six d’entre elles ont été retenues et recevront un soutien financier de 5.000€ pour transformer l’essai.

Ce mercredi soir s'est tenu, au BIP, le ‘Smart City Brussels Day 2016’. Cet événement innovant a été l’occasion, en plus de décerner les prix aux six lauréats de l’appel à projet, de dévoiler le programme Smart City de la Ville de Bruxelles. Dans la même fibre, d’éminents orateurs ont nourri la réflexion en cours à d’autres niveaux : Anne Deltour (Actions et stratégie Smart City au niveau européen), Nils Walravens qui est chercheur à iMinds (la Smart City, une plateforme d’innovation) et le collectif Hackistan (Ecosytèmes d’innovation : témoignage d’une vision grassroot pour les smArtCity de demain ?). Le programme détaillé se trouve en pièce jointe.

  • La société civile, actrice du changement

A l’issue de ces différents exposés, les lauréats de l’appel à projet seront officiellement connus. Voici d’ores et déjà leur identité, ainsi que la nature de leur projet intelligent :

  1. L’institut belge pour la sécurité routière : l’objectif est de doter des places réservées à des personnes à mobilité réduite (PMR) de capteurs intelligents. Grâce au développement d’une application ‘smartphone’, l’utilisateur PMR pourra aisément localiser les places libres et s’y rendre pour stationner son véhicule. Une première phase pilote veillera à mener une étude sur une vingtaine de places situées à proximité de zones touristiques.
  2. Kenniscentrum Woonzorg Brussel : le développement de l’application ‘BuurtPensioen-Pens(i)onsQuartier’ visera à favoriser l’échange de services entre habitants d’un même quartier.
  3. Raconte-moi BXL : porté par l’instruction publique de la Ville, ce projet cherche à créer un livre numérique enrichi au départ d’une narration et d’illustrations produites par les élèves des écoles. D’une part le projet permet d’interroger le rapport que les enfants et les adolescents nourrissent à l’égard de leur ville. D’autre part il suscite des réflexions innovantes sur l’impact de la technologie dans les pratiques pédagogiques.
  4. Muntpunt : l’intention est d’initier des balades numériques dans la ville à partir de différentes surfaces.
  5. Accès et mobilité pour tous : il s’agit d’une application mobile munie d’une carte géolocalisée reprenant des points d’intérêt accessibles aux PMR. Cette appli générera des itinéraires et offrira la possibilité aux utilisateurs de commenter des lieux d’intérêt existants et d’en suggérer des nouveaux.
  6. WIMFI : il s’agit d’une plateforme collaborative dénommée « Parrot City » .

Mohamed Ouriaghli (PS) se réjouit du dénouement de ce premier appel à projet : « Un des paramètres majeurs d’une politique « Smart City » consiste à impliquer la collectivité dans le développement des infrastructures. Les acteurs des différents projets retenus interagissent, pour l’occasion, avec une autorité publique pour dégager des solutions aux besoins éprouvés et recensés par des groupes de citoyens ou des membres de la société civile ». L’Echevin de l’Informatique poursuit : « Le Collège des Bourgmestre et Echevins affiche une réelle volonté de tirer profit de ces nouvelles technologies. Ces réalisations à venir s’inscrivent dans celles déjà accomplies par la Ville. Je prends pour exemples les poubelles intelligentes installées sur le piétonnier, l’e-guichet ou la plateforme Open Data ».

Suivez le lien pour l'album photos de l'événement.