Hutch dénonce le report de charge des politiques fédérales sur le cpas de Bruxelles

Hutch dénonce le report de charge des politiques fédérales sur le cpas de Bruxelles

En commission communautaire commune, Alain Hutchinson interpellera sur la note indue que le CPAS de Bruxelles doit régler :

  • les sans-abris : le CPAS supporte de samu social avec de l'argent e la Région et de la Politique des Grandes Villes, buget que le fédéral menace de supprimer sous la pression des partis flamands qui considèrent que la politique de la Ville relève des Régions. On ne s'en préoccupe que l'hiver pourtant, ils sont sans abris toute l'année. Ces gens, tous ces gens ont eu un jour un logement et une famille avant de sombrer dans la grande exclusion. Il est temps de prendre la juste mesure de ce phénomène qui frappe de plus en plus de personnes et de construire une véritable politique publique autour de ces groupes. Si le samu social peut, en raison de son expertise en être l'épine dorsale, il va falloir que la Région et les autres CPAS y contribuent beaucoup plus largement. Il va également falloir construire une politique PUBLIQUE permanente à l'égard de ces groupes qui n'intéresse que peu de monde en dehors de l'hiver.
  • la raison de l'explosion du phénomène cet hiver est la non gestion des candidats réfugiés, des sans-papiers et des clandestins  par le Gouvernement Fédéral et sur ce point le non-financement de Bruxelles devrait être un casus belli...

En cette année européenne de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale, une voix crie pour que ces personnes soient aidées à se relever plutôt que de se borner à en gérer les conséquences.