Nuon se retire , le Parlement s'interroge

Nuon se retire , le Parlement s'interroge
Se déclarant écoeuré par la complexité des procédures assignées aux fournisseurs de gaz et d'électricité en Région Bruxelloise, NUON  jette le gant. Du coup c'est toute la question de la libéralisation du gaz et de l'électricité qui mobilise les travées parlementaires à Bruxelles, ce vendredi. C'est que'il n'y a que deux fournisseurs possibles à Bruxelles : Electrabel et Lampiris. Alors qu'ils sont 6 en Wallonnie.

 

 

Il est exact que sous la pression des socialistes, sous la précédente législature, les conditions de fournitures, la protection des usagers faibles, l'intégration de la facture de l'éclairage public dans les charges des fournisseurs constituent un ensemble de contraintes propres à Bruxelles mais elle témoigne de notre volonté de ne pas voir une matière aussi fondamentale que l'énergie livrée à la loi de la jungle.

 

 

D'aucuns ne le voient pas comme ça persuadés que l'allègement des contraintes permettra une meilleure concurrence  qui elle même offrira le meilleur rapport qualité/prix. La fameuse main invisible du marché... On a déjà vu par le passé ce que ça donne.

Dans le cas présent, la Wallonie et la Flandre ont adopté des législations moins protectrices et moins englobantes. De nombreux ménages ont vu leur fournitures interrompues. Le coût était moindre pour ceux qui savaient suivre ... Un vrai chois de société.