Le SIDA, une prévention de tous les instants !

Le SIDA, une prévention de tous les instants !

Prévenir, plutôt que guérir. Voilà notre mission et en particulier celle de la Plate-forme Prévention SIDA que la Journée Mondiale de Lutte contre le Sida du 1er décembre nous rappelle. C’est un combat de tous les instants. Trop de concitoyens ne se protègent pas. Ils ne se couvrent pas pendant leurs rapports sexuels. Ils continuent à prendre des risques inconsidérés et pourtant porteurs d’effets irréversibles. En dépit des lourds moyens injectés pour sensibiliser la population, pour l’inciter à dépister au plus vite la maladie, le nombre annuels d’infections reste constant : 1.227 nouvelles infections en 2012 (pour 1.177 en 2011, une augmentation de 2,4%), soit 3 par jour ! Cette maladie touche aussi bien les hétérosexuels (+/-500 cas en 2012) que les hommes homosexuels (+/-400 cas).

SIDA2_site

SIDA3Certains me diront que le SIDA ne tue plus de façon aussi foudroyante. Je leur rétorquerai qu’il continue à tuer à plus petit feu ; que l’espérance de vie se voit raccourcie ; que les médicaments sont à prendre à vie, tous les jours à heures précises ; que les effets secondaires sont très différents d’une personne à l’autre ; que d’autres infections sexuellement transmissibles existent ; que l’exclusion et les discriminations subsistent (13.1% des répondants ont déjà connu des refus de soin dû à leur séropositivité et 21.4% déclare avoir ressenti de la gêne de la part du personnel médical à cause de leur séropositivité ; 24.5% déclarent avoir connu une rupture de relation dû à leur séropositivité ; 6.5% déclarent avoir connu des difficultés à cause de la révélation de leur séropositivité dans le milieu du travail (refuser un emploi, un stage, une formation ou une carrière bloquée, par exemple). Ceci est à tempérer avec le fait que 58.4% des répondants n’ont pas déclaré leur séropositivité au sein du milieu professionnel). Il demeure impératif de se protéger !

SIDA_TempspasseCe serait une grande erreur de sous investir dans la prévention. Le SIDA fait moins parler de lui dans les médias, pourtant le nombre de personnes infectées en Belgique, ici chez nous, ne baisse pas, malgré toute l’information fournie. Certaines générations bien informées se sentent dans une zone de confort, s’estiment en sécurité alors que la menace reste bien réelle, se fait de plus en plus vive et ne disparaîtra pas de si tôt.

Mais le combat ne se limite pas à prévenir pour que les personnes ne soient pas contaminées. La gageure consiste aussi à mieux inclure les victimes, à éviter et condamner toute exclusion ou discrimination. Personne n’est tenu de révéler s’il est contaminé, fort heureusement. Mais quand bien même un citoyen souhaiterait le dire, son droit à l’accès aux soins de santé, au marché de l’emploi ou à la maternité est inaliénable !

C’est pour toutes ces raisons et parce que la lutte contre le SIDA relève de tout un chacun que la Ville de Bruxelles apporte, depuis onze maintenant, son soutien inconditionnel à la cause. Saluons aussi le salutaire Plan SIDA lancé en octobre par la Ministre fédérale de la Santé, Mme Laurette Onkelinx.
Notre vie est précieuse, ne laissons pas une maladie la rendre précaire.

Parcourez le site Internet de la Plate-Forme consacré à la Journée Mondiale de Lutte contre le SIDA.

Les spots TV de la campagne 2013. A diffuser !

SIDA_MalikLe programme :

Samedi 30 novembre

  • 11h-17h. Stands d’informations dans les stations de la STIB (métro) et de la SNCB
  • 12h-18h. Evènement au Carrefour de l'Europe avec un préservatif géant de 12 mètres avec animations, dj's...

Dimanche 1er décembre

  • 15h30. Musique et fanfare au Carrefour de l'Europe
  • 16h30. Marche solidaire
  • 17h30. Patchwork des noms et drink à l’Hôtel de Ville de Bruxelles

 

SIDA1