Féminiser les noms de rues à Bruxelles: on l'a fait !

Féminiser les noms de rues à Bruxelles: on l'a fait !

Une place Jo Cox à Bruxelles ! 

Ce jeudi 27 septembre 2018 à 13h00, le Bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Mr Philippe Close et moi-même en ma qualité d’Echevin de l’Egalité des chances, avons inauguré la nouvelle place Jo Cox. Helen Joanne Cox voit son nom attribué à la place située à l'arrière de l'Ancienne Belgique, lieu qu'elle fréquentait souvent durant son séjour à Bruxelles. Féministe et engagée, en faveur de la construction européenne, des droits des femmes et ceux des réfugiés, c’est en son honneur et dans le souhait de féminiser noms de rue à la Ville de Bruxelles, que la place porte désormais son nom !

Jo Cox était une députée anglaise du Parti travailliste surtout connue pour être une féministe engagée, ce qui lui a malheureusement coûté la vie il y a maintenant plus de deux ans. C’était le 16 juin 2016 et le Collège des Bourgmestre et Echevins de la Ville de Bruxelles s’en souvient encore...

Ses principaux combats politiques sont bien connus, on retiendra surtout d’elle :

- sa volonté de maintenir le Royaume-Uni dans l’Union européenne

- sa détermination pour promouvoir les droits des femmes

- sa lutte contre le racisme et en faveur des droits des réfugiés.

Aujourd’hui, la Ville de Bruxelles rend hommage à cette grande dame. Elle était certes anglaise mais ne lui retirons pas son côté bruxellois puisqu’elle a quand même vécu dans notre Ville durant 6 ans. Elle a longtemps fréquenté la salle de concert de l’Ancienne Belgique et on peut dire aujourd’hui qu’elle n’a jamais vraiment quitté ce quartier puisque désormais cette petite place porte son nom. 

Je dois avouer qu’il y a un engouement particulier autour de cette inauguration. Que ce soit de la part des britanniques mais également de la part des bruxellois. Souvent, la même question revient : comment en êtes-vous arriver à nommer cette place ainsi ? Pourquoi Jo Cox ? Il faut savoir que la Place Jo Cox est particulièrement symbolique puisqu’elle est la première d’une longue lignée, celle de futures rues et places de la Ville de Bruxelles qui porteront exclusivement des noms féminins. En ma qualité d’Echevin de l’Egalité des chances, j’ai impulsé cette réalisation majeure dans le cadre du Plan d’Action pour l’Egalité des Femmes et des Hommes porté fièrement par la Ville.

Avec mes collègues, nous sommes partis d’un simple constat : les infrastructures dans les villes ont été construites majoritairement par et donc pour des hommes. Le rôle de la femme a été très longtemps limité à la sphère privée. Les rues, les lieux publics, ainsi que des bâtiments ou même des salles de réunions  portent souvent des noms d’hommes. Alors, comment faire en sorte que la femme se sente pleinement libre et égale à l’homme, si les rues qu’elle traverse tous les jours lui rappellent que seuls ces derniers ont le privilège d’être reconnus et d’avoir leurs noms attribués à jamais aux plaques de rues ?

Pour moi, c’est assez clair : nous ne pouvons pas, en tant que pouvoirs publics, poursuivre de la sorte et ignorer ainsi une grande part de notre histoire, celle écrite par les femmes ! Evidemment, cela passe par bien plus d’actions que la simple féminisation de l’espace public. Il s’agit ici d’une action parmi tant d’autres pour faire valoir les droits des femmes et la lutte contre les discriminations qui leur sont faites.

Au nom de Jo Cox et de toutes les femmes victimes d’injustices, je dis aujourd’hui NON à la discrimination et OUI à l’égalité entre les femmes et les hommes !

Mohamed OURIAGHLI.